Comment conserver frais le guacamole de votre pizza ?

Le guacamole, tout comme l’avocat parfait, ressemble souvent à un miracle éphémère : il est d’un vert parfait pendant un certain temps seulement. Puis il devient brun, pâteux et pas du tout désirable. Mais s’il y a une volonté d’empêcher le guacamole de brunir, il y a un moyen.

L’air est l’ennemi du parfait guacamole. Lorsque l’oxygène entre en contact avec les cellules de l’avocat, celles-ci commencent à vieillir ou à s’oxyder. Il en résulte une décoloration peu attrayante associée à un guacamole vieux d’une journée. Par conséquent, la clé pour conserver la teinte de rêve de cette sauce crémeuse est de réduire l’accès de l’oxygène à l’aliment.

Nous avons testé quelques-unes des astuces les plus populaires pour conserver le guacamole afin de trouver celle qui fonctionne le mieux. Oui, il n’y en a eu qu’une seule. Plusieurs ont échoué parce qu’elles n’empêchaient pas le brunissement ; d’autres ont échoué parce qu’elles ruinaient la saveur du guacamole, même si elles parvenaient à éviter une partie de l’oxydation.

Découvrez nos meilleurs conseils pour éviter que le guacamole ne brunisse et qu’il reste frais et vert le lendemain, voire le surlendemain.

Méthode n° 1 : conserver le guacamole avec le noyau de l’avocat

La technique : Le noyau d’avocat se trouve dans le guacamole et protège le guacamole vert du brunissement, bien que l’on ne sache pas exactement comment. Pour une protection supplémentaire, vous pouvez recouvrir le bol d’un film plastique.

Le résultat : À l’exception de la zone située immédiatement sous le noyau, l’avocat écrasé était bruni sur au moins un demi-pouce de profondeur. Le noyau est un échec.

Méthode n° 2 : Recouvrir le guac avec des pelures d’avocat

La technique : En pressant les pelures d’avocat à plat contre la surface du guacamole, on protège la sauce de l’air. Si l’air ne peut pas l’atteindre, le brunissement ne peut pas se produire.

Le résultat : Bonne chance pour garder les pelures à plat. Dans nos tests, les peaux d’avocat ont repris leur forme initiale, ce qui a laissé le guacamole entièrement exposé.

Méthode n° 3 : ajouter du jus de citron vert supplémentaire au guacamole

La technique : Le meilleur guacamole a un peu de mordant grâce au jus acidulé du citron vert, mais la légende de la conservation du guacamole veut que si vous modifiez votre recette de guacamole en ajoutant du jus de citron vert supplémentaire, vous serez récompensé par un guacamole plus vert pendant une plus longue période.

Le résultat : En plus de changer radicalement la saveur de la trempette, le jus de citron vert supplémentaire n’a pas semblé ralentir du tout l’oxydation. Le lendemain matin, le guacamole était encore brun à environ un centimètre de profondeur. Échec.

Peut-on manger du guacamole brun ?

Absolument. Bien sûr, ce n’est pas l’option la plus attrayante visuellement, mais le guacamole brun n’est pas gâché ou mauvais, tant qu’il n’a pas plus de trois jours. Le guacamole brun peut avoir une texture légèrement différente – il peut être plus pâteux que le guacamole frais – et il peut être un peu plus amer que l’avocat vert, mais cela ne le rend pas immangeable. Vous pouvez également « cacher » le marron en le remuant dans le reste du guacamole vert.

Si vous ne pouvez pas supporter l’idée de manger du guacamole bruni et pâteux, vous pouvez le racler et le jeter à la poubelle. La couche supérieure de guacamole protège les portions situées en dessous de l’air, donc d’une certaine manière, elle agit comme sa propre garde – si vous êtes prêt à vous séparer de tant de précieux guacamole.